Je serai hereuse quand...

Bon voilà, je l'ai encore entendue cette phrase : "je serai heureuse quand..." et cette fois c'était :

"...quand mes enfants seront heureux"


Imaginez le scénario :

Quelqu'un que vous aimez vous dit : "je serai heureux seulement quand tu seras heureux-se."

Que ressentez-vous? N'est-ce pas un peu lourd à porter? Que de responsabilité n'est-ce pas? Et si vous pensez la même chose, cela risque d'être long!

Et si nous poussons le raisonnement un peu plus loin. Comment nos enfants pourraient-ils être heureux si nous ne leur avons pas offert l'exemple du bonheur?


Doivent-ils apprendre ce que je ne sais pas pour que je puisse l'être ou l'avoir?

Et vous, si vous aviez à terminer cette phrase comment la compléteriez-vous : je serai heureux-se quand...


Et maintenant, je vous pose cette question :

Pouvons-nous faire dépendre notre bonheur des circonstances extérieures ou d'autrui ?

Bien évidemment que les circonstances extérieures et les personnes qui sont autour de nous vont nous influencer, nous sommes avant tout des êtres sociables et de relation. Mais c'est une chose d'être touchée par une personne qui ne va pas bien et c'en est une autre complètement différente de perdre sa joie de vivre.


Comment pourrions-nous faire, nous les thérapeutes qui rencontrons dans notre vie professionnelle surtout des personnes en souffrance?


Le bonheur est une compétence qui s'apprend et dépend de beaucoup d'ingrédients. Dans cette liste ci-après, qu'est-ce qui vous pourriez développer pour vous sentir plus heureux-se?


Ingrédients possibles du bonheur :

x être présent ici et maintenant

x ressentir : penser le bonheur ne suffit pas, je peux apprendre à le ressentir

x m'autoriser à être heureux: personne d'autre ne pourra le faire pour moi.

x se sentir en sécurité : difficile de ressentir du bonheur lorsque je me sens en insécurité, lorsque j'ai peur par exemplese satisfaire de qui je suis et de ce que j'ai, apprécier ce qui est les petites comme les grandes choses de la vie

x éprouver de la reconnaissance pour tout ce que je suis, tout ce que je fais, tout ce que j'ai et pour tout ce qui m'a été donné, m'est donné, me sera donné...

x développer sa capacité à prendre de la distance

x aimer la vie

x se sentir en communion ou en union avec une personne ou encore le tout...

x bien d'autres ingrédients peuvent contribuer à vous sentir plus heureux.


De quoi auriez-vous besoin pour vous sentir plus heureux? Quel est le top de vos deux items préférés que vous seriez prêt à travailler dans les jours à venir?


Par exemple vous pourriez programmer plus de bonheur : pour cela inspirez-vous de l'exercice pratique programmer la joie de vivre


Se sentir heureux, c'est rayonner d'énergie positive, c'est le plus sûr moyen pour transmettre cette sensation à ceux que nous aimons.


Plus je suis heureuse, plus j'émets cette énergie de bonheur autour de moi sans rien avoir de particulier à faire. Et comme les émotions sont contagieuses...


Si, si, les émotions sont contagieuses. Comment vous sentez-vous face à quelqu'un de morose? Cela influence-t-il vos ressentis? Comment vous sentez-vous face à quelqu'un de joyeux? Et que se passe-t-il lorsqu'un inconnu vous sourit gentillement dans la rue? Vous voyez parfois il faut si peu pour aider ou se sentir mieux soi-même.


Le bonheur lui aussi est contagieux. Pratiquez et vous verrez.


Alors quand serez-vous heureux?

Maintenant!

Cela vous paraît envisageable?


Pour aller plus loin, voir mon livre, les 7 Portes de mon Etre, chapitre 2 La porte des émotions, paragraphe les ingrédients du bonheur.



13 vues