top of page

Apprendre en méditant

Dernière mise à jour : 18 déc. 2023

Vous est-il plus facile d'apprendre en état de stress, ou en étant complètement détendu et ouvert ?


Apprendre après avoir médité ou s'être relaxé, c'est libérer son mental de ses préoccupations, apaiser ses émotions et renforcer son bien-être physique pour être disponible et réceptif à l'acquisition de nouvelles connaissances.

Vous l'aurez compris, nous allons aborder un sujet très important et qui est la base de mon travail: les biens-faits de la méditation pour l'apprentissage.


PS : lisez l'article jusqu'au bout : vous trouverez un bonus ;)


#1 Apprendre en étant relaxé.e

Apprendre en méditant, c'est mémoriser plus facilement : en intégrant les notions étudiées, d'une part au niveau de votre mental (ou de l'intellect), et ça, nous avons l'habitude - et d'autre part en les vivant dans notre corps et dans nos émotions. C'est intégrer à tous les niveaux de son être plus rapidement et plus facilement. Que du bonus.


La méditation est une technique ancestrale que nous ne pouvons plus ignorer depuis le boom de la méditation en pleine conscience. Bouddha déjà disait, « Assieds-toi, tais-toi et apaise tes pensées. ». On connaît les bienfaits. Les comptes-rendus des enseignants qui commencent leur classe avec un peu de relaxation témoignent tous d'une concentration plus active ensuite. Au Canada, le développement personnel est l'un des fondamentaux à acquérir, au même titre que lire, écrire ou compter! Eline Snel dans les pays nordiques a fait un gros travail de fond qui essaime un peu partout à travers le monde. (Lisez ou offrez à vos enfants "Calme et attentif comme une grenouille"). En France, de nombreuses études scientifiques sont en cours sur le bien-fondé de la méditation.



Vous pouvez lire différents articles à ce sujet : André Christophe, « Méditation, médecine et neurosciences », Études, 2018/12 (Décembre), p. 49-60. DOI : 10.3917/etu.4255.0049.

Ces différentes études parlent toutes des avantages de la méditation :

  • stabilité attentionnelle et apaisement émotionnel

  • diminution de l’impact du stress et de la douleur

  • impacts biologiques : elle peut faire diminuer les marqueurs biologiques de l’inflammation, améliorer l’immunité, freiner le vieillissement cellulaire, ralentir ce qu’on nomme « l’horloge épigénétique. » 




#2 Une mémorisation plus facile

Nous savons, grâce aux neurosciences, que nous mémorisons plus facilement lorsque l'émotionnel entre en jeu. Et les publicitaires l'ont très bien compris : l'émotion fait vendre.


Apprendre un concept uniquement intellectuellement manque vite de sens. Je ne sais pas vous, mais je me souviens d'avoir appris des tas d'info pour passer le bac comme des dates, des chiffres qui n'avaient aucune signification dans mon vécu et que j'ai très vite oublié.

Par contre, si je vis un concept, et j'entend par vivre, je veux dire aussi le ressentir dans ma chaire et mon coeur, il est mémorisé à long terme.


N'utiliser que notre mental pour apprendre est vite froid et dénué de sens profond. Cela reste intellectuel (un savoir) et ne se transforme pas obligatoirement en intelligence (une connaissance). La connaissance est le processus d'assimilation individuelle d'un savoir.

Apprendre en passant par la voie du corps permet de mieux mémoriser, et même à très long terme (c'est la mémoire procédurale). Je viens d'en vivre l'expérience : alors que je n'avais pas skié depuis 30 ans, j'ai été surprise que cela me soit relativement facile. Le ski serait donc comme le vélo, ça ne s'oublie pas. Et il en est de même pour des notions plus intellectuelles : à partir du moment où elles sont vécues, expérimentées, ressenties dans le corps, elles sont mémorisées. Les plus belles compréhensions que je n'oublierai pas sont celles que j'ai effectivement expérimentées à tous les niveaux de mon être.


L'inverse est vrai : lorsque nous vivons un événement traumatisant, nous allons le vivre dans tout notre être et il va s'inscrire en nous aussi bien au niveau cognitif, émotionnel que corporel. En thérapie, libérer le traumatisme au niveau mental ne suffit pas, il va falloir aussi libérer les impacts ou encore les empreintes au niveau émotionnels et corporels.






#3 Apprendre en méditant.


Pourquoi apprendre en méditant ?

Consciente de tous les bienfaits de la méditation et également enrichie de mes propres expériences, j'ai décidé de transmettre mes connaissances, non pas uniquement de manière intellectuelle, comme les cours que nous avons pu suivre, mais également en impliquant tous les niveaux de notre être.


L'idée est de :

  • soit, expliquer la théorie, puis ensuite de la vivre en méditation

  • soit, de vivre la méditation pour ensuite synthétiser la théorie plus rapidement.

Dans les deux cas, c'est de la mémorisation active. Vous comprenez la théorie, vous la vivez et vous la mémorisez. Et plus vous allez pratiquer la théorie grâce à des exercices pratiques méditatifs plus vous allez faire ce que les sciences cognitives appellent de la consolidation mnésique (mémorisation).


Un exemple : au travers de mes nombreux articles, vous avez pu lire que vous n'êtes pas vos pensées, mais bien plus que cela, puisque vous êtes la personne qui choisissez d'accorder ou non son attention à ses pensées. C'est une donnée mais lorsque vous lisez cette donnée, est-ce qu'elle fait sens pour vous ? Certainement oui. Et êtes-vous capable de ressentir, de vivre cette donnée? C'est plus difficile, n'est-ce pas, si vous ne l'avez pas vécue ? Voilà, c'est cela que j'adore, vous faire vivre les concepts pour que vous puissiez les utiliser dans votre vie courante. Et il y a une méditation idéale pour le vivre "conscience de mes processus mentaux".


Bien souvent, lorsque j'explique un nouveau protocole de soin énergétique, je vois les élèves réagir "oh, là, là, ça va être compliqué", je les rassure rapidement car les explications sont plus difficiles que la réalisation de l'exercice en lui-même. Je les guide donc dans la pratique et ensuite, on note le protocole. Et de plus en plus souvent, je commence par donner le but de l'exercice, je guide mes élèves à le vivre et ensuite la théorie coule de source : ils l'ont expérimentée!



Que signifie apprendre en méditant

  1. Je me rends disponible de plusieurs façons :

    1. Respiration

    2. Détente

    3. Focalisations diverses

    4. Centrage...

  2. Mon mental est alors en mode réceptif, je suis vraiment présent.e

  3. Je vis la méditation ou l'exercice pratique à tous les niveaux de mon être : j'expérimente dans ma tête, mon coeur et mon corps.

  4. Je suis alors capable de vivre la théorie : ma concentration, ma capacité de compréhension et de mémorisation sont alors optimisées.


J'utilise complètement cette approche dans mon programme en ligne "mon mental, un super pouvoir."

Et oui, dans chaque cours, je vous invite à commencer par un petit moment de respiration - détente (et peut-être comprenez-vous mieux maintenant pourquoi cette phase est essentielle), et ensuite, vous pouvez lire la théorie ou les explications et les vivre grâce à la méditation.




Allez, on essaie avec une méditation gratuite pour que chacun puisse tester : le bonus

Il n'y a que la pratique pour mieux vous faire vivre tout ce que je viens d'énoncer.


1. Un tout petit temps de détente pour se rendre disponible

  • Respiration

  • Ou encore écoutez ma méditation "je prends le temps de me détendre" en accès libr.


2. Un tout petit peu de théorie : connaître les effets du stress pour mieux les libérer ensuite.

Le stress peut nous faire perdre jusqu'à 90% de nos moyens que cela soit cognitif, émotionnel voire physique et peut nous conduire à la panique. Mais savez-vous exactement comment le stress se manifeste pour vous, comment il agit en vous ? Et savez-vous que c'est lui qui peut être à l'origine de tellement de désordre à tous les niveaux de votre être.


Voyons ensemble les principales manifestations du stress et ensuite, vous pourrez décider si le stress impacte votre vie un peu, beaucoup, énormément.


Les effets du stress au niveau de la tête :
  • Manifestation physique : paupière qui saute - front crispé - bouche sèche - maux de tête - acouphène - tension dans la mâchoire...

  • Manifestations psychiques : idées qui trottent en permanence - difficulté de concentration - perte de mémoire - confusion mentale

Les effets du stress au niveau du cou, nuque, épaules, bras :
  • Manifestation physique : boule dans la gorge - pression sur les épaules, nausées, problème de thyroïde, mains molles, moites, etc

  • Manifestations psychiques : manque d’assurance - difficulté à s’exprimer : voix inaudible…

Les effets du stress au niveau thorax et haut du dos :
  • Manifestation physique : cœur qui bat vite, palpitations jusqu’à la crise cardiaque - problème de tension artérielle : hypertension, arythmie… - douleur dans le haut du dos - sentiment d’étouffer, souffle court - point entre les omoplates - problème de peau : eczéma - respiration bloquée, trop rapide…

  • Manifestations psychiques : angoisse - sensation d’étouffer - oppression - crise d'angoisse

Les effets du stress au niveau du haut du ventre et milieu du dos :
  • Manifestation physique : barre épigastrique, nœud à l’estomac - brûlures d’estomac, ulcère - plexus solaire dur - spasmes intestinaux, ballonnements - troubles fonctionnels du transit : diarrhée, constipation - douleurs lombaires, en avoir plein le dos

  • Manifestations psychiques : ras-le-bol - manque d’affirmation de soi - Impression de subir la vie - pas de courage, etc

Les effets du stress au niveau du bas du ventre et du dos, jambes :
  • Manifestation physique : bassin congestionné - problèmes sexuels - infections urinaires - jambes lourdes ou coupées - fourmillements - cycles menstruels douloureux - sciatique, cruralgie

  • Manifestations psychiques : appréhension du futur - difficulté à avancer - difficulté de relation avec l’autre sexe

Les effets globaux du stress sur tout votre être

Troubles du sommeil - troubles du comportement alimentaire d’ordre boulimique ou anorexique - maladie de peau - troubles de l’adaptation d’ordre anxieux ou d’ordre dépressif - difficulté à se détendre et à lâcher prise - envie de bouger continuelle - fatigue - bouffées de chaleur - tics - tocs - crise de nerf, etc.


Prêt à vivre la théorie ?

Alors vivez-vous plusieurs de ces symptômes ? Il ne reste plus qu'à libérer ces effets, un peu comme on vide les corbeilles. Je ne vous explique pas la suite de la théorie, vous allez la pratiquer et la vivre :



Débriefing

Comment cela s'est-il passé pour vous ? Qu'avez-vous appris ? Est-ce que cela vous a aidé de pratiquer la méditation pour mieux comprendre les explications que vous aviez lues précédemment ? Dans l'exercice que vous avez écouté, nous avons vu aussi comment expulser les tensions physiques et psychiques, comment cela s'est passé pour vous ? Et comment c'était de trouver des ressources pour les moments qui vous stressent ?


Que pensez-vous de cette idée d'apprendre de nouvelles capacités ou de nouveaux concepts en méditant ?

Et si vous partagiez vos réponses avec moi, je vous en serai vraiment reconnaissante. 🙏



Yes, je partage dans les commentaires ci-dessous, go, go go 👇


Le site MentorShow parle de nous, vous y pouvez y retrouver pleins d'autres articles sur la méditation.


Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page