EMOTION

Traiter une émotion

 

Une émotion correspond à une réaction corporelle face à un événement.

 

Je suis d’humeur joyeuse, une amie passe, me raconte son histoire : je suis triste. Pourquoi je passe de cet état léger à un état plus lourd ? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à garder ma paix ? Qui suis-je dans ce ballet qui se joue en moi sans cesse ? Suis-je mes émotions ? Que me disent les émotions ? Sont-elles un langage spécifique que je n’ai pas appris à décrypter ?

 

 

Comprendre l’influence de nos émotions sur nos ressentis corporels

 

 Installe-toi dans une position confortable, là où tu es, est certainement  parfait. Tourne avec bienveillance ton regard vers l’intérieur, prends conscience de comment tu te sens dans ton espace. Puis laisse venir un souvenir joyeux, laisse toute la puissance de ce souvenir se réveiller vraiment comme si tu vivais ici et maintenant ce souvenir heureux. Fais cela une ou deux minutes. Puis juste observe comment tu te sens dans ton espace intérieur, est-ce que la vivance de cette émotion de joie influence tes ressentis internes ? Te sens-tu plus lourde ou plus légère, plus ouverte ou plus fermée… ?

Maintenant, laisse venir un souvenir un tout petit peu désagréable. Un moment de ta semaine où tu t’es légèrement stressé par exemple. Revis ce moment comme si tu étais en train de le vivre là où tu es. Et tout simplement observe si cela influence tes ressentis internes.

Puis reviens à l’émotion de la joie pour profiter de ses richesses.

 

 

Travailler sur une émotion précise

 

 Pour pouvoir travailler sur nos émotions, je cherche déjà à avoir une notion plus précise de sur quoi je vais travailler. Il est important de prendre conscience de ce que je ressens, de reconnaître et de nommer mon émotion. Choisir un mot ou une image pour décrire ce que je ressens permet de  clarifier : ce qui était floue devient plus claire ou compréhensible et va me permettre de pouvoir avancer.

Comment clarifier ce que je ressens ?

Je m'arrête un moment pour porter attention à ce que je vis, en ce moment. Par exemple, tu  peux fermer tes yeux et tu laisses ta conscience envelopper tout ton être. Puis tu te demandes tout simplement : « comment je me sens ? » Puis commence à décrire ton état. "Je me sens…" 

Synthétise maintenant ton état par un seul mot (tout au plus une phrase simple). Il est plus simple de commencer à travailler sur une notion claire que diffuse.

Il peut être utile de mesurer l’intensité de ton émotion. Ainsi, lorsque tu auras travaillé sur cette émotion, tu pourras comparer le niveau de l’intensité avant et après ton travail et comprendre si cela t’a été utile. Cela te permet aussi de voir que tu n’es peut-être pas complètement sous l’emprise de cette émotion. Si je suis en colère à 45%, je peux aussi me reposer sur les 55% d’état positif ou stable qui persiste…

 

Il est très utile de dissocier les faits ou la réalité de ce que j’en pense et ressens. Pour trouver ce qui a provoqué ton émotion, tu peux utiliser les questions suivantes :

·         Quel est l’événement qui a crée cette émotion ?

·         Quelle est la pensée qui a crée cette émotion ?

·         La pensée est-elle bonne, juste ou vraie, et utile ?

 

Tu peux maintenant te demander:

·         Suis-je prête à libérer ou encore à transformer cette émotion ?

·         Comment me sentirais-je si je n’avais pas cette pensée et cette émotion ?

Pour mieux comprendre ses émotions, voir le chapitre 2 du livre "les 7 portes de mon être"

 

 

Je pratique le Reiki 

 

  • je peux poser mes mains là où se manifeste l’émotion en moi.

  • Je peux utiliser le symbole SHK et CKR pour libérer la ou les causes de mon émotion et m’aider à mieux me comprendre.

  • Je peux utiliser le soin sur les chakras que j’appelle les mains en nuages pour guérir plus profondément la cause de mes émotions.

  • Je peux faire le SHK et le CKR sur ma tête en utilisant une affirmation de reprogrammation : « même si je ressens telle émotion, je m’aime. » et quand je commence à l’accepter, je me reprogramme avec une affirmation positive. 

Je pratique la sophrologie

 

  • Je peux accueillir l'émotion. Je respire l'émotion, je laisse l'émotion prendre toute la place en moi. Je sais que je ne suis pas l'émotion mais je suis la personne qui ressent cette émotion. Je peux trouver un symbole pour cette émotion.

  • J'observe ce symbole, j'en fais le tour et j'essaye de le regarder avec un regard bienveillant. Quand je suis prête, à chaque expiration, je peux souffler ce symbole loin de moi, aussi loin que j'en suis capable.

Lire l'article sur les besoins cachés derrière les émotions

 

 

Développer sa Paix

 

Une séance de Reiki a déjà pour effet de nous détendre physiquement et psychiquement. C’est déjà un pas sur le chemin de notre propre paix.

 

Que représente la paix pour vous ? Qu’est-ce qui empêche la plénitude de cette paix ? Comment vous connecter à la source de la paix universelle et réveiller votre propre paix intérieure ? Comment rester en paix le plus longtemps possible ? C’est ce à quoi je vous convie dans cette séance d’approfondissement Reiki.

 

Prenez la position Gassho, les deux mains jointes au niveau du centre du cœur et concentrez-vous sur le point de jonction entre les deux majeurs. Je rappelle que cette méditation a pour effet de ralentir le flot du mental. Si cela ne suffit pas, je vous suggère d’entre-ouvrir vos yeux et de fixer du regard également le point de contact entre les deux majeurs. Dès qu’une pensée surgit, revenez à la conscience de ce point de contact… Pour vous aider, vous pouvez activer le HSZSN devant votre troisième œil. Laissez votre mental devenir aussi calme qu’un lac d’eau limpide sans une once de vent…

 

Lorsque votre mental est clair et calme, je vous invite à mettre une main sur le centre du cœur et l’autre sur le thymus. Laissez l’énergie couler en abondance et remplir délicatement votre cœur pour cette fois pacifier vos émotions… Si cela ne suffit, respirez un être doux et apaisant pour votre cœur. Utilisez le symbole d’harmonie ou encore le symbole du cœur ou tout autre symbole qui s’impose à vous.

 

Cœur et mental calmes, laissez venir le mot paix et tout ce qu’il signifie pour vous… Laissez ce mot et son énergie résonner en vous. Ressentez tous les sens possibles au mot paix.

 

Maintenant observez où vous n’êtes pas en paix dans votre espace corporel et laissez vos mains se diriger là où cela vous semble nécessaire. Peut-être scannez chacun de vos chakras ou de vos organes…, comme vous préférez. Utilisez les symboles qui peuvent vous aider à chaque endroit où cela est nécessaire, peut-être SHK et CKR. Ne vous attachez pas à vos tensions ou à vos souffrances. Accueillez chaque espace qui n’est pas en paix avec le plus de bienveillance et d’amour possible.

 

Connectez-vous maintenant à l’égrégore Paix ou à la Paix universelle. Il suffit d’en avoir l’intention. Si vous êtes initiés au moins au deuxième degré, utilisez le symbole de connexion à distance. Accueillez cette énergie de paix. Inspirez-là. Buvez-là. Vivez-là.

 

 

Retrouvez votre propre paix intérieure et devenez  pleinement la paix. Laissez à nouveau votre propre source de paix se réveiller et redevenir abondante, illimitée. Sentez à quel point vous êtes construit de cette énergie de paix. Je sais qu’il peut vous arriver de ne plus ressentir cette paix en vous, pourtant elle est toujours là, comme le soleil et le ciel bleu sont toujours au-dessus des nuages.

 

 

 

 

 

Programmer la joie de vivre

 

 Il est important de développer ce qui nous rend heureux et pour se faire je vous invite à programmer votre joie de vivre. Testez cet exercice plusieurs jours et testez par vous-même les résultats. 

Avec le Reiki

 

  •         Se centrer et se mettre dans le CKR et tous les symboles qui vous parviennent. Invitez vos guides, les maîtres…

  •          Activez le SHK et CKR sur tout le corps  avec l’intention de  guérir tout ce qui limite la joie de vivre du plan spirituel jusqu’au niveau cellulaire.

  •          Commencer par travailler dans le champ aurique en utilisant en activant le CKR en trois dimensions et que vous faites tourner dans toutes les couches de l’aura pour les nettoyer.

  •          Utilisez le byossen ou votre intuition pour situer les endroits qui manquent le plus de joie et traitez-les.

  •          Commencer par traiter toutes les croyances et habitudes limitantes en activant le SHK et le CKR sur la tête et en posant vos mains comme pour le traitement mental.

  •          Reliez-vous ou relier le receveur à l’égrégore joie.

  •          Travailler ensuite avec le soin nuage pour programmer la joie sur chacun de ses chakras dans l’ordre qui vous semble juste.

  •         Puis finissez en remplissant le corps de cette énergie de joie jusqu’aux extrémités de l’aura.

 

Avec la sophrologie

 Je prends des respirations amples et profondes, je me détends profondément, j'expulse toutes mes tensions, puis à chaque inspiration je prononce le mot "joie" et à chaque expiration je sens l'énergie de la joie pénétrer en moi davantage. Je continue jusqu'à ce que tout mon être soit rempli de joie. Je peux ancrer cette sensation en moi, j'inspire en prononçant le mot "joie", en rétention poumons pleins je fais une tension douce de tout mon corps et à l'expiration je vis pleinement cette énergie de joie. Je prends ensuite le temps de me visualiser en train de vivre pleine de joie.

 

 

 

Se protéger

 Comme nous protégeons nos maisons en les fermant à clé par exemple, nous pouvons aussi nous protéger. Il est important d’avoir une idée des personnes ou des énergies que nous souhaitons ou ne souhaitons pas accueillir chez nous.

Souhaitons-nous nous barricader complètement de toute énergie étrangère ou inconnue ? Ou simplement nous protéger des énergies négatives ? Il est important de prendre conscience de que nous voulons exactement et également de savoir pendant combien de temps nous le désirons.

Quelle serait l’idée la plus profitable  pour soi-même ? Est-il positif de se fermer en permanence de toutes les énergies négatives ? Sont-elles vraiment négatives ? N’y a-t-il pas des leçons à apprendre dont je me priverai ?

Pourquoi est-ce que je laisse entrer les énergies négatives ?

La réponse ne va pas vous plaire : nous laissons entrer les énergies négatives parce que nous leur donnons l’autorisation d’entrer. Cela sonne à notre porte et tout simplement nous ouvrons.

 

Comment ouvrons-nous notre porte aux énergies négatives ?

J’aimerai que vous vous posiez cette question et que vous y répondiez par vous-mêmes par écrit. Pour vous aider je vais vous donner certains exemples :

 

  • ·         Le mauvais temps : pourquoi réagissons-nous souvent d’une manière négative lorsqu’il ne fait pas beau. Le temps n’est pourtant ni négatif ni positif, il pleut et nous décidons d’être maussade ? Comment à quelque chose de neutre, vous commencez par répondre d’une manière négative ?

  • ·         Confidence d’une amie : alors que vous êtes de bonne humeur, vous croisez une amie qui vous confie tout ce qui ne va pas pour elle. Savez-vous garder votre bonne humeur ou repartez-vous chargé de ce qu’elle vient de vous transmettre. Comment avez-vous changé d’humeur et pourquoi ? Qui en a décidé ?

  • ·         Un inconnu : vous accoste dans la rue pour vous demander quelque chose, quelle est votre première réaction ou votre première pensée ? Peur, colère, envie de fuir, compassion, bienveillance ? Pourquoi choisissez-vous de réagir comme cela ?

  • ·         Un chien : vous marchez dans la campagne et un chien surgit en aboyant. Comment vous sentez-vous ? Quelle est la meilleure solution pour que le chien ne vous agresse pas ? Souvenez-vous le chien ressent votre peur, et cette peur est un signal de danger pour lui, il risque de vous attaquer ? Le chien vous attaque parce que vous avez peur.

 

 

 Conclusion : nous ouvrons la porte aux énergies négatives en laissant l’énergie négative nous envahir. Le chien sent votre peur et il attaque. L’inconnu qui vous accoste est négatif surtout si vous décidez qu’il le soit. L’amie qui vous raconte ses problèmes ne peut manipuler vos hormones pour que vous vous sentiez à votre tour triste. Et elle ne vous parle que pour partager et s’aider à trouver des solutions. Le temps n’a aucun moyen d’influencer votre humeur. Comment ouvrons-nous la porte aux énergies négatives ? Tout simplement parce qu’elles sont déjà en nous. Je suis encore une fois l’acteur et le responsable. Alors s’agit-il tant de se protéger des autres ou de nos propres pensées négatives ? Pour mieux me protéger, je peux commencer à nettoyer mon propre espace intérieur et faire de mon espace personnel un espace sacré.

 

 Faire de notre espace un espace sacré

Différents exercices à tester :

  • Gassho + centrage cœur

  • Nettoyage à sec pour lâcher toutes nos émotions et énergies négatives

  • Activez le HSZSN dans chacune de vos auras en commençant de l'intérieur vers l'extérieur avec l'intention de faire un nettoyage puissant.

  • Inspirez une belle et positive énergie et expirer les énergies négatives. A l’inspir, lumière blanche qui pénètre par la tête et à l’expir, laissez partir toutes les tensions physiques et psychiques, les toxines… comme de la lumière plus sombre qui ressort par les pieds. Continuez jusqu’aux confins de votre aura environ 8 mètres autour de vous.

  • Laissez la couleur vous aider :

                   .   Inspirez la couleur violette (Maître St Germain): elle va vous aider à transformer le négatif en positif

                   .   Inspirez le bleu (Archange Mickaël) qui protège des forces négatives, libère des parasites énergétiques et répare le                         système immunitaire spirituel. (Et si vous en avez vraiment besoin, demandez à l’Archange Mickaël de vous                                     entourer de couleur argent.)

                   .    Inspirez le doré pour vous mettre dans la protection de l’amour divin comme dans un œuf miroitant de lumière                             dorée

  • Transformez vos pensées négatives (ce que vous ne voulez pas) en pensées positives (ce que vous vous voulez).

  • Utilisez le Nei Gong pour nettoyer vos pensées, émotions et ressentis.

 

 

 

 

 

 

 

Reiki et Pardon

 

 

 Nous avons à peu près tous vécu, à un moment donné ou un autre de notre vie, de la colère ou du ressentiment que  nous avons dirigé vers une personne ou une situation. Or la voie du ressentiment impose de porter un lourd fardeau qui peut nous affecter à long terme aussi bien au niveau physique, psychique que spirituel. Ne pas pardonner, c’est maintenir l’illusion de la séparation avec l’autre et ne pas réaliser l’unité ou la co-union.

 

Ne pas pardonner, c’est refuser l’enseignement proposé par la vie, et cette leçon risque fort de nous être re-proposer.

Aujourd’hui, je vous invite à tester la voie du pardon qui est aussi la voie de la paix et de la sagesse spirituelle.

 

Pour travailler sur le pardon, plusieurs aspects et niveaux pourront être pris en compte :

 

  •         Traiter les conséquences sur nous-mêmes de nos ressentiments, se pardonner à soi-même : souffrance physique mais aussi psychique. Traitement conseillé : auto-traitement.

  •         La relation entre nous et cette personne: traitement conseillé : soin à distance pour pacifier la relation.

  •         L’événement qui a déclenché ce ressenti –  traitement conseillé: travail à distance sur la situation)

  •         La personne à qui nous en voulons - traitement conseillé : traitement à distance avec beaucoup d’amour à la personne à qui nous aimerions pardonné. 

  •         Peut-être les pensées, croyances limitantes ou programmation qui nous ont entraînées à penser cela. En effet un événement n’est pas un déclencheur mais un révélateur ou encore un élément précipitant. Il faut pour que tel événement crée telle réaction que la personne au préalable ait un système de pensée bien particulier - traitement conseillé : travail sur la ligne de vie avec l’enfant intérieur – traitement de reprogrammation…

  •         Comprendre la leçon cachée dans l’expérience et que nous refusions d’apprendre tant que nous restions dans la colère et le ressentiment. Ou en d’autres termes : accepter les cadeaux de la vie…- traitement conseillé : interrogation du subconscient – travail avec l’Anthakarana…    

 

Sans émotion et sentiment, l'être humain serait froid.

J'apprends à développer tout ce qui me rend joyeuse. Et plus je serai joyeuse, plus j'attirerai la joie à moi. 

La Paix

Je deviens comme un lac paisible, à l'eau pure et limpide, à la surface miroir...

Plus je développe l'amour inconditionnel, plus je suis protégé. Car l'amour transmute toutes les énergies négatives

Je pardonne pour me libérer et m'alléger moi-même en toute priorité

Voir la suite