Les 4 attitudes à comprendre pour de bonnes relations


Alors que je suis en pleine conversation téléphonique avec un ami, j'entends sa nouvelle petite amie le critiquer deci delà. Et cela me fait un peu "oups" dans ma tête "cela n'a pas l'air d'aller super leur couple." John Gottmann dans "les couples heureux ont leur secret" parle des Quatre attitudes qui prédisposent à de mauvaises relations Ces quatres attitudes sont souvent à l'origine de séparations. Il est plutôt important d'en prendre conscience que cela soit dans notre vie de couple ou notre vie amicale. La critique ou le jugement Comment vous sentez-vous lorsqu'une personne que vous aimez vous critique ou vous juge? Ou que pensez-vous faire lorsque vous critiquez ou jugez quelqu'un que vous aimez? Pour ma part, lorsque je suis critiquée par un être qui m'est cher, j'avais tendance à me mettre en situation de recul, voir de retrait. Ce qui n'est pas mieux, vous verrez cela plus tard. Et d'en prendre conscience m'a permis de réagir différemment. Il est bien-sûr nécessaire pour faire évoluer une relation de faire des feedbacks constructifs à l'autre qui portent sur les comportements (ce que l’autre fait) et non sur sa personnalité (ce que l’autre est). Pour vous aider, pratiquer la communication non violente : "Lorsque tu fais cela [description des faits], je me sens [préciser son ressenti], j'aurai besoin de [...] et à l'avenir serait-il possible de [donner des pistes de solutions]. Il est également toujours important de garder à l'esprit que si j'aime et respecte la personne qui est avec moi, nous pouvons trouver ensemble des solutions pour grandir qui conviennent à l'un et à l'autre. Pour vous aider, suivre les méditations de la Porte des Relations, "Le miroir des émotions" niveau 1 et "le miroir des émotions et des jugements" niveau 2 ou lire le passage du livre "les 7 Portes de mon Etre" p 192 à 199. Le mépris Comment vous vous sentez lorsque l'être aimé semble vous mépriser par des remarques sarcastiques, des moqueries, des attitudes telles que les haussements des épaules, le détournement… Et vous, vous arrive-t-il d'être méprisant envers autrui? Le mépris est souvent présent lorsqu'une personne se sent supérieure à l’autre et traduit dans la plupart des cas un manque de respect. En clair, ce sont toutes les petites remarques dévalorisantes du genre : « tu es idiot », « tu m’écoeures », « qu’est-ce que j’ai bien pu te trouver la première fois que je t’ai vu », "tu n'es pas rigolote", "tu pourrais réfléchir avant de parler"... Et généralement cela nous rend malheureux et nous avons tendance à nous sentir humiliée, rejetée, rabaissée. Que vous soyez méprisant ou essuyez les mépris d'autrui, est-ce que cela vous aide à aimer l'autre? Est-ce que cela vous fait du bien? Pensez-vous que l'autre vous aime? Je me souviens d'une cliente qui ne voyait plus son mari qu'aux heures des repas et encore la durée des repas semblait s'écourter de plus en plus. Elle passait son temps à le critiquer et le dévaloriser. Et bien-sûr, lui se retirait de plus en plus de leur relation et la fuyait littéralement. Ce qui la mettait elle, de plus en plus en colère et elle devenait de plus en plus vindicative pendant les repas. Vous voyez cela ne prédispose pas à une relation de qualité ni à donner à l'autre l'envie d'évoluer. J'essaye pour ma part de privilégier ce que j'aime et admire chez l'autre. J'aime bien aussi essayer de me mettre à sa place. C'est d'ailleurs un jeu que nous faisons régulièrement avec mon compagnon et qui nous fait rire. Pour vous aider : écouter la méditation de la Porte des Relations "Je développe des relations de qualités" ou retrouver le passage dans mon livre p227 à 229. Les deux attitudes suivantes sont souvent en réponse des deux attitudes précédentes. L’attitude défensive Si je me sens critiquée, je risque de me défendre et donc de renforcer les hostilités. Je préfère alors prendre du temps si je ne sais pas réagir correctement tout de suite ou tout simplement je demande "mais quand tu me dis cela, qu'est-ce que tu veux dire réellement?". Car je me suis aperçue que j'avais tendance à interprèter parfois négativement ce l'autre me dit dès qu'il me semble que c'est une critique, une dévaloristation. De demander ce que l'autre a voulu dire est une clé qui permet souvent de gagner du temps. Pensez à revenir à l'origine de votre relation, à la raison pour laquelle vous êtes ensemble. Si l'autre est votre ennemi, il n'est plus votre amoureux ou votre amoureuse. Ce n'est plus la même relation, non? Et s'il ou elle est bien votre compagnon de vie, alors il ou elle n'est pas votre ennemi. La meilleure des solutions est de faire preuve d’empathie, se mettre à l’écoute de ce que nous dit l’autre sans le prendre contre nous-même, ne pas en faire une histoire personnelle. Apprenez à faire confiance à votre partenaire. Ouvrez votre coeur. Pour vous aider : écouter la belle méditation de la Porte du Coeur "La fleur coeur guérissante" et lire l'article "la communication coeur à coeur" et surtout pratiquez-là cette communication coeur à coeur, elle vaut vraiment le coup. Le retrait, la fuite Que signifie le retrait. Dans ma précédente relation, quand cela n’allait pas, que je me sentais dévalorisée, j’avais tendance à fuir, à m'enfermer en moi et à me sentir seule. Et le retrait peut finalement être analysé par un tiers comme du désintérêt. Lorsqu’un des deux partenaires pratiquent le retrait, il se coupe de la relation. Il s'agit là d'apprendre à recréer le lien, de restaurer la communication énergétique. Pour vous aider : suivre la méditation de la Porte des Relations "Je pratique la communication énergétique" ou lire "les 7 Portes de mon Etre" p 211 à 217. Cela vous aidera à ne plus vous sentir seul dans une relation et à mieux gérer vos connexions à l'autre. Et voilà, vous avez appris quelque chose? Vous avez des commentaires, des questions, vous aimeriez que j'aborde certains thèmes : Ecrivez-moi à catherine.amberny@gmail.com

23 vues

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Instagram
© 2015-2020 | Catherine Amberny

Siteweb : Romain Griat | griat.romain@gmail.com