La vie est belle parce que...

Je peux choisir de voir ce qui est désagréable dans cette crise sanitaire et me déprimer.

Je peux voir ce que cela m'offre : par exemple comprendre l'essentiel, être

créative, et surtout continuer à approfondir le sens que je donne à ma vie.


Je peux m'inquiéter pour les miens et le monde


Je décide d'accorder ma confiance à tous les êtres humains.

De chaque crise profonde sort en définitive du meilleur.


Je peux voir le verre à moitié vide,

Je choisis d'apprécier le verre à moitié plein

Je peux me plaindre de tout ce que je n'ai pas eu, ce que je n'ai pas et n'aurai pas,

Je préfère savourer tout ce que j'ai eu, ai et aurai

Je peux regarder tout ce qui est moche autour de moi. Et plus je sélectionne ce que est négatif, plus je verrai du négatif. Je vois ce que je décide de voir.

Je peux me concentrer au contraire sur tout ce qui est bien autour de moi :

La vie,

La beauté du soleil qui se lève orange et de la rose sertie de gel

L'amour que je ressens et l'amour que je reçois

Les yeux d'un inconnu qui sourient

Un rire

Un poème

Une musique...

La vie est belle parce que

Je choisis de voir ce qui est beau en moi, en toi, en la vie.

Je le repète, je vois ce que je décide de voir

Bien-sûr commencer par voir le négatif est une façon de faire très humaine, pourtant une fois que j'ai vu le mauvais côté, je peux juste laisser venir un sourire et laisser cette pensée s'envoler surtout si elle ne m'est pas vraiment utile et vraiment choisir de voir le bon côté.

Il ne s'agit bien-sûr pas de jouer à l'autruche et refuser de voir la réalité.

Il s'agit de comprendre qu'il n'y a pas qu'une seule façon d'appréhender la réalité et que JE peux choisir d'apprécier ce qui est.

Oui, c'est le "je" qui est responsable de cet état de fait, pas les autres ou la vie.

Si je suis obligée de porter le masque et que je me dis "oh là là la, c'est horrible, cela va être tellement désagréable", bien-sûr que cela va se passer comme cela. Je peux accepter ce qui est : "je dois porter le masque" et choisir de trouver une façon de penser qui soit plus utile pour moi et me permet de continuer à être .

Alors entraîne toi à voir ce qui est beau en toi, en chacun de nous, en la vie.

Car oui c'est un entrainement surtout si tu t'es attaché à toujours voir le négatif. Il faut réapprendre à ton cerveau à penser différemment. Et cela c'est une vraie richesse que nous avons. Nous pouvons nous déprogrammer. Cette capacité fait partie de nos possibilités.


MES PRESCRIPTIONS ET CONSEILS :


Je t'invite à développer ta capacité à penser différemment avec trois exercices:

1- Entraîne toi à trouver du positif pendant trois semaines au moins si tu veux des résultats:

  • La première semaine : avant de te coucher, note trois choses que tu as aimé dans ta journée que tu as vu, entendu, senti, goûté ou touché.

  • La deuxième semaine : note 3 choses encore et dès que tu penses négatif, décide de penser utile.

  • Et la troisième semaine : fais-le plusieurs fois par jour, par exemple au réveil, après ta matinée, en fin d'après-midi, avant de t'endormir. Plus tu vas t'entraîner, plus cela sera facile.

2- Travailler avec la méditation "je m'interroge sur l'utilité de ma pensée" de la Porte du Mental, à chaque fois que tu te prends en flagrant délit de penser négatif et inutile...Si tu as mon livre "les 7 portes de mon Etre", lis le Chapitre 3 la Porte du Mental : je transforme une pensée négative en pensée ressource.

3- Travailler avec la méditation "je change de façon de penser"de la Porte du Mental, tu apprendras à utiliser l'échelle des pensées pour te reprogrammer.

CHACUNE DE MES MEDITATIONS EST UN VERITABLE OUTIL POUR T'ACCOMPAGNER.





30 vues

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Instagram
© 2015-2020 | Catherine Amberny

Siteweb : Romain Griat | griat.romain@gmail.com