RELATION (SUITE)

Qu’elle est le pire pour moi ?

  • oublier mon anniversaire

  • me faire un cadeau débile

  • me donner de l’argent pour que je me fasse mon cadeau toute seule

  • m’offrir un cadeau qu’une autre personne t’a fait et dont tu ne veux pas

  • un cadeau conventionnel, fonctionnel, à

  • la mode, déjà utilisé…

  • devoir te dire ce dont j’ai envie

  • cadeau intéressé, avec une attente en retour

  • cadeau pour te faire pardonner

  • la façon dont tu me donnes ce cadeau

  • quand tu n’aimes pas mon cadeau, 

  • quand tu n'ouvres pas mon cadeau,

  • quand tu n’y accordes pas d’importance ou que tu t’en moques…

Que me faut-il pour me sentir aimé ?

 

  • des cadeaux inattendus

  • des cadeaux réfléchis

  • des cadeaux qui viennent du cœur

  • des cadeaux qui rendent heureux

  • des cadeaux non matériels

  • des cadeaux que tu fabriques toi-même

  • la façon dont tu me donnes le cadeau,

  • le lieu

  • et le moment 

Que me faut-il pour me sentir aimé ?

  • Que tu m’acceptes tel que je suis

  • Entendre des mots d’amour sincères

  • Mots dits au bon moment et au bon endroit, à la bonne fréquence

  • Dire ce que tu aimes chez moi

  • Te sentir fier de moi, heureux d’être avec moi

  • Exprimer l’envie d’être avec moi

  • Apprécié mes actes, mes attentions

  • Me remercier d’être qui je suis et de faire partie de ta vie

  • Petits mots imprévus …

 

Qu’elle est le pire pour moi ?

  • Être critiqué,

  • Être jugé,

  • Être rabaissé, dévalorisé, dénigré

  • Que tu sois dans une attitude défensive à mon égard

  • Ne pas me parler

  • Que tu m’adresses des reproches

  • L’indifférence

  • La manipulation verbale

  • Quand tu n’écoutes pas mes mots d’amour ou que tu t’en moques

Que me faut-il pour me sentir aimé ?

  • Partager un moment ensemble dans le silence : exemple écouter une musique, voir un film…

  • Me sentir en communion avec toi

  • Besoin de ta présence

  • Être sur la même longueur d’onde

  • Moments simples du quotidien partagés

  • Échange, partage, découverte : exemple voyage

  • Ecoute

  • Communiquer vraiment

Qu’elle est le pire pour moi ?

  • Quand tu es à moitié présent

  • ailleurs dans son esprit

  • quand tu es dans le retrait ou la fuite

  • manquer de complicité

  • quand tu n’accordes pas la même valeur à ce moment

  • lorsque je nous sens en décalage

  • louper ces moments-là : oubli du rendez-vous, retard…

  • pas de communication

  • quand tu ne veux pas avoir de moments privilégiés avec moi

Que me faut-il pour me sentir aimé ?

 

  • Me prendre la main

  • Manifester de la tendresse

  • Accueillir ma tendresse

  • Me regarder vraiment

  • Me donner des baisers

  • Avoir des gestes spontanées à mon égard

  • M’enlacer, me prendre dans tes bras

  • Passer ta main dans mes cheveux

  • Apprécier la douceur ou la texture de ma peau

  • M’offrir un massage pour m’apporter du plaisir

  • Accepter que je te fasse un massage

  • Me dire ce que tu aimes

  • Me permettre de te dire ce que j’aime

  • Faire des expériences ensemble, faire des découvertes, être créatif

  • Sentir ta chaleur

  • Équilibrer sensualité et sexualité

  • Respecter mon espace

  • Me séduire et te séduire

Qu’elle est le pire pour moi ?

 

  • Manque d’écoute

  • Manque d’aide

  • Porter ton attention sur autre chose

  • Manque de partage

  • Manque de considération

  • Être rabaissé, critiqué

  • L’indifférence

  • Manque de preuve d’amour

  • Ne pas tenir tes promesses

  • Me créer plus de travail

  • Ne pas respecter ce que je fais

  • Ne pas voir que je t’aide par amour

Que me faut-il pour me sentir aimé ?

 

  • Que tu m’offres une écoute attentive

  • Demander de mes nouvelles : se préoccuper de moi

  • Trouver ensemble des solutions aux problèmes

  • Me sentir soutenu(e)

  • Prendre soin de moi

  • M’offrir des petites aides même modérées

  • Reconnaissance, remerciement pour mon aide…

  • Partage les tâches

  • Me sentir aidé(e) dans les tâches quotidiennes

  • Me sentir en sécurité

  • Aide moral

  • Etre présent quand je ne vais pas bien ou quand je suis fatigué…

 Il peut arriver dans une relation que cela soit avec notre conjoint(e) ou nos enfants, nos parents ou encore nos amis que nous ne nous sentions pas assez aimé(e)

Mais savons-nous :

  • comment nous avons besoin d’être aimé(e) pour nous sentir vraiment aimé,

  • acceptons nous l’amour de l’autre : recevoir n’est pas toujours aussi facile

  • et savons-nous comment l’autre a besoin d’être aimé?

 

 Je manque d’amour mais est-ce vraiment d’amour que je manque ? N’est-ce pas plutôt de preuve d’amour ? N’est-ce pas de comprendre le langage d’amour de l’autre ? 

 

 Gary Chapman dans son livre "les 5 langages de l'amour" répertorie ces différentes façons de prouver notre amour ou de se sentir aimé(e).

 

 

LES CADEAUX

 

 Certaines personnes prouvent leur amour en offrant des cadeaux ou d'autres personnes se sentent aimées parce que la personne qu'il ou elle aime leur offre un cadeau. Je ne parle pas de cadeau pour le côté matériel mais bien pour le geste, pour dire à l'autre que je pense à lui même quand nous ne sommes pas ensemble... Le cadeau peut ainsi être perçu comme une marque visible de l’amour. 

 

Question à se poser : est-ce que je me sentirai plus aimé si l'autre me faisait un cadeau. Et inversement, est-ce que l'autre se sentirait mieux aimé si je lui faisais un cadeau? 

 

Ce langage n'est pas aussi simple que cela car le cadeau qui va faire plaisir dépend directement de la personne à qui je vais l'offrir.

Lors d'atelier que nous avons animé sur ce thème, voilà les réponses qui ont été établies par les participants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DIRE DES MOTS D’AMOUR,  DE RECONNAISSANCE

 

 

Exprimer ce que nous ressentons pour l’autre, ce que nous aimons que l’autre fasse, ce que nous apprécions chez lui ou chez elle, l’encourager, le valoriser, le remercier pour ce qu’il fait pour nous…

 

L’autre en fait ne nous doit rien. Reconnaître ce qu’il fait pour moi et en éprouver de la gratitude et manifester cette gratitude. Vous verrez vite l’avantage de le remercier, de dire votre plaisir parce qu’il ou elle saura que vous avez apprécié ce qu’il ou elle fait pour vous et cela l’encouragera à recommencer. Nous fonctionnons bien mieux avec des félicitations, de la confiance, cela nous ouvre ; qu’avec des critiques, des reproches qui nous referment et qui font d’ailleurs partie des façons d’agir qui abîme l’amour. Les mots d’amour, de tendresse, d’encouragement sont une nourriture dont ont davantage besoin ceux qui utilisent cette langue-ci. 

 

 

Question à se poser : est-ce que je me sentirai plus aimé si l'autre m'exprimait son amour. Et inversement, est-ce que l'autre se sentirait mieux aimé si je lui communiquais mon amour ? 

 

Réponses communiquées par les participants qui préféraient ce langage :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PASSER DES MOMENTS DE QUALITE ENSEMBLE

 

 Pour qu’une relation s’épanouisse, il faut la nourrir et passer du temps ensemble tout en étant connectés. Programmer votre rendez-vous amoureux, engagez-vous-même sur vos agendas respectifs et honorer ces rendez-vous, tentez de ne pas les reporter. Il est important de tenir ses promesses pour développer aussi la confiance… Cela vous permettre d’entretenir le lien d’amour entre vous, vous aider à mieux vous connaître et communiquer et développer de la joie…

 

 

Question à se poser : Où en êtes-vous avec ce langage-là ? Est-ce pour vous une preuve d'amour que de passer des moments privilégiés ensemble? Et pour votre partenaire? 

 

Réponses communiquées par les participants qui préféraient ce langage:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CONTACT PHYSIQUE

 

  Toucher l’autre, cela le rend vivant. Faites des expériences nouvelles. Ce n’est pas obligatoirement sexuel, cela peut être un baiser, une caresse, une main qui cherche l’autre... Parlez de vos fantasmes. D'après l’endocrinologue John Money « la zone érogène par excellence est celle qui se trouve entre vos deux oreilles » extrait de " le couple amoureux » de Willy Pasini.

 

Question à se poser : Où en êtes-vous avec ce langage-là ? Est-ce pour vous une preuve d'amour que l'autre vous touche?  Et pour votre partenaire? 

 

 

Réponses communiquées par les participants qui préféraient ce langage:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRENDRE SOIN DE L’AUTRE PAR DES ACTES CONCRETS, DE SOUTIEN, D’AIDE

  Vous arrive-t-il de demander à votre partenaire : « que puis-je faire pour t’aider ? » Il s'agit là d'être attentif à l’autre, à son état, et s’apercevoir par exemple qu’il ou elle est fatigué(e) et lui proposer de l’aider par exemple dans ce qu’il ou elle a à faire. C’est là aussi que se situe la relation d’amour, dans la vie matérielle de tous les jours. Dans l’entre-aide…Prendre soin de l’autre, c’est répondre à ses besoins affectifs de tendresse, de reconnaissance, d’encouragement, d’amour, de confiance…C’est développer le lien…

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’attendre que l’autre fasse ce que nous désirons sans même lui avoir exprimé nos besoins – qu’il ou elle ne connaît peut-être même pas.

 

Question à se poser : Où en êtes-vous avec ce langage-là ? Est-ce quand quelqu’un vous aide, c’est un signe d’amour pour vous ? Et quand est-il pour votre partenaire? 

 

Réponses communiquées par les participants qui préféraient ce langage:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Synthèse : Comment donner à l’autre ce dont il a besoin ?

  • Exprimer à son ou sa partenaire les deux langages d’amour qui me nourrissent le plus ou qui font que je me sens vraiment aimé(e). 

  • Demander à son partenaire quels sont ces deux langages d’amour privilégiés.

  • Voir ensemble ce que chacun peut mettre en place pour aider l’autre à se sentir plus aimé.

 

 

Le petit plus : cherchez également comment vos enfants, vos parents et vos amis se sentent aimés... Et plein d'amour à vous.

Les étapes  du couple

 

 

Qu’est-ce que l’amour ? Pourquoi l’amour ? Quel a été le premier amour ? Que cherchons-nous dans cette relation ?

 

 

  Lorsque je suis née, j’étais en fusion parfaite avec ma mère. C’est la première leçon d’amour que j’ai reçu. C’est la première leçon d’amour que nous avons tous reçu. Et quel que soit l’amour que notre mère et notre père ont pu nous donner – la majorité d’entre nous avons eu l’impression de ne pas en avoir reçu assez -  nous avons été aimé même si ce n’a pas été comme vous le désireriez et dans l’intensité qui vous était nécessaire. Un enfant complètement privé d’amour se laisse dépérir.

Donc bébé, je vis ce premier amour qui est un amour fusionnel dans lequel je me sens généralement dans une complétude. Alors que je vivais et éprouvais  le monde dans sa plénitude, j’ai grandi et compris que le monde n’est pas une extension de moi-même : papa et maman ne répondent à tous mes désirs…  Cette vivance de nos premières années est une de nos référence de base ou une expérience de référence sur laquelle nous allons ensuite construire nos relations.

 

  Puis, je vais quitter mon père et ma mère. Et je vais rechercher cette sensation de fusion et de complétude dans l’autre. Cela sera la première étape de la construction du couple que l'on peut schématiser en trois étapes différentes.

 

 

  • La Fusion : quand le 2 égale 1

 

  A ce moment-là, je vois de l’autre tout ce qui me ressemble. C’est le temps de la fusion ou de la symbiose où nous nous émerveillons de tout ce qui nous rassemble, des choses que nous aimons en commun…La séparation est difficile. Cette période est essentielle à la formation du couple.

Elle dure entre 18 mois et 3 ans.

Cela peut être un peu difficile lorsque l’un des partenaires sort de cette fusion, tandis que l’autre est toujours en train de la vivre et de la rechercher.

 

  • La différenciation : le 2 égale 3 : toi, moi et la relation

 

  Il s’agit de dire adieu à l’image idéalisée de l'autre et de la relation. Cette phase permet de se retrouver soi-même. C’est un temps de communication où chacun se redéfinit.

 

  • Le rapprochement

 

  Cette période est celle où nous avons envie de construire avec l’autre. Généralement, le couple mesure la compatibilité de leurs attentes respectives et réfléchissent au moyen que chacun est prêt à fournir pour travailler à la fondation du couple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fondations d'un couple

 

  Les fondations de notre couple sont posés dès les premiers instants de la relation. Elles continueront à se construire bien-sûr tout au long de la relation mais les forces vives se retrouvent potentiellement dès ces premiers jours. 

Lorsque je perds ma confiance en l'autre, dès que j'ai besoin de me reconnecter à l'amour que j'ai pour lui ou pour elle, je peux tout à fait me souvenir de notre rencontre et des premiers jours. Et c'est bien plus fort si nous réalisons cela à deux. 

 

Je vous invite à revivre l'histoire de votre rencontre 

 

Détendez-vous profondément et transportez-vous au tout début de votre relation. Laissez revenir à vous la première fois que vous l'avez vu(e)... Utilisez tous vos sens pour vous aider, laissez revenir les émotions, les battements de votre coeur, ce que vous avez pensé... Qu'est-ce qui vous a attiré chez l'autre?

 

Puis rappelez-vous de votre premier rendez-vous…

La première fois que vous vous êtes touchés, le grain de la peau, l’odeur…

Laissez revenir maintenant comment vous le ou la trouviez. Qu’est-ce qui vous attirez chez votre partenaire… quelles étaient les qualités que vous aimiez ?... ses forces… ce qui vous touchez, vous émouvez…

Mémorisez tout ce que vous avez aimé chez votre partenaire à ce moment-là, 

 

Puis laissez venir des qualités, des forces dont vous avez pris conscience au fur et à mesure de votre vie commune.

Ne pensez pas à ce que vous pensez être des défauts. Un défaut ne peut exister que si nous avons des qualités au préalable et est bien souvent une qualité trop exacerbée. Voir l'article "et si les défauts étaient des qualités?". Critiquez l'autre n'est pas souvent perçu comme un cadeau d'amour si la personne ne sait pas le recevoir pour en grandir. 

 

Mémorisez les qualités, les forces, tout ce que vous avez aimé chez votre partenaire, cela fait partie des fondations de votre couple. Peut-être notez tout cela pour pouvoir le redire à la personne avec qui vous partagez votre vie. C'est un beau cadeau à lui offrir que de lui dire ce que vous avez aimé et ce que vous aimez chez l'autre.

 

 

 

 

 

Les quatre attitudes qui prédisposent au malheur conjugale

 

Extrait de John Gottmann « les couples heureux ont leur secret »

 

 

Quatre attitudes sont particulièrement à la base des séparations. Il est donc important d’en prendre conscience si nous désirons éviter les situations de séparation.

 

 

  • La critique ou le jugement 

La critique peut être nécessaire pour faire changer les choses. Il est important d’apprendre à formuler des critiques constructives, c’est-à-dire qui portent sur les comportements (ce que l’autre fait) et non sur sa personnalité (ce que l’autre est). Pour vous aider, pratiquer la communication non violente.

 

 

  • Le mépris

Il englobe les critiques pleines d’hostilité, de remarques sarcastiques, de moqueries, d’attitudes telles que haussements des épaules, détournements… Il véhicule un sentiment de dégoût. Il traduit souvent un manque de respect…Il est souvent présent dans les relations unilatérales au sein desquelles une personne se sent supérieure à l’autre.Si vous traitez l’autre avec mépris, par exemple « tu es idiot », « tu m’écoeures », « qu’est-ce que j’ai bien pu te trouver la première fois que je t’ai vu »…vous ne pouvez vous attendre qu’à une seule chose : être malheureux. Pourquoi ? Parce ce que la personne victime de votre mépris se sent humiliée, rejetée, rabaissée autant de sentiment qui conduisent rarement au bonheur.

Privilégiez ce que vous admirez chez l’autre, lire l'article sur les fondations du couple. 

 

 

  • L’attitude défensive

Lorsqu’une personne se défend dès que l’autre lui fait des remarques, elle entame le processus de conflit ou de guerre. Il est important de prendre conscience pourquoi vous êtes ensemble. Si vous êtes ensemble pour vous rendre heureux, à quoi cela vous sert-il de voir l’autre comme un ennemi potentiel dont vous devez vous défendre.

La meilleure des solutions est de faire preuve d’empathie, se mettre à l’écoute de ce que nous dit l’autre sans le prendre contre nous-même, ne pas en faire une histoire personnelle. Apprenez à faire confiance à votre partenaire. Ouvrez votre coeur.

 

 

  • Le retrait, la fuite

Que signifie le retrait. Je vous donne un exemple, lorsque dans ma précédente relation, cela n’allait pas, j’avais tendance à me retirer de la relation, à m’absenter en quelques sortes dans ma propre intériorité. Le retrait est finalement assez proche du désintérêt. Lorsqu’un des deux partenaires pratiquent le retrait, il se coupe de la relation.

Apprenez à recréer le lien ou restaurer la communication énergétique.

La communication énergétique

 

Il peut nous arriver de nous sentir seul(e) parfois dans notre couple ou dans nos relations. C'est bien souvent le signe que le lien ou la relation est fragilisé.

 

 

Qu'est-ce que la communication énergétique ?

  Nous entendons parler de communication verbale, gestuelle, corporelle et rarement de communication énergétique. Or cette façon de communiquer ou de se relier à l'autre est un comportement que nous utilisons spontanément depuis notre naissance. 

 

La mère et l'enfant sont  généralement intimement reliés. L'enfant dans le ventre de sa maman est enveloppé par elle d'une manière physique et bien-sûr énergétique et la connexion énergétique continue après la naissance. Lorsque je pense à mon enfant, je me connecte à lui, lorsque mon coeur se gonffle d'amour pour lui, je me connecte à lui...

 

Au départ d'une relation amoureuse, j'agrandis ma conscience pour envelopper l'autre : se faisant je crée la connexion énergétique. Mon partenaire m'enveloppe aussi de sa conscience ou de son énergie. Ce sont ces liens énergétiques qui font que nous nous sentons reliés avec notre partenaire même si nous ne sommes pas ensemble ou même lorsque nous sommes côte à côte sans pratiquer la même activité. Ce sont ces liens qui font la chaleur de notre relation. Le lien nous nourrit, il nous donne un sentiment de bien-être et de plénitude et nous permet de se comprendre plus facilement. Ce lien est à la base de notre compréhension empathique de l'autre. 

 

Puis peu à peu, si la relation s'alourdit de non-dits, de reproches, de rancoeurs, je me connecte moins à l'autre, je reste dans ma propre bulle. Ou encore je n'accepte plus que l'autre se connecte à moi. 

Lorsque nous sommes déconnectés, nous nous sentons seuls et nous avons des difficultés à bien comprendre l'autre. Nous pouvons même avoir cette sensation que nous ne parlons pas la même langue. 

 

 

Exercice préliminaire pour comprendre la connexion énergétique 

A faire à deux

 

  • Chaque personne se détend et prend conscience uniquement d'elle-même : ses ressentis physique, émotionnel et mental. 

  • Puis tout simplement dans votre conscience, vous accueillez l'autre avec bienveillance, tout simplement vous pensez à cette personne avec qui vous faites l'exercice.  Plus vous le ferez avec amour, plus cet exercice sera agréable pour les deux partenaires. Vous pouvez vous visualiser en train d'envelopper votre partenaire dans une bulle d'amour qui vous est commune. 

  • Vous restez un petit moment en lien tout en étant attentif à ce que cela provoque en vous. 

  • Puis lorsque vous êtes d'accord, vous revenez tous les deux à la conscience uniquement de votre être : votre corps, votre respiration, vos émotions. 

  • Et vous pouvez partager votre expérience et peut-être recommencer. en vous amusant à faire varier l'intensité de votre connexion jusqu'à trouver la connexion idéale pour vous vous et votre partenaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus : suivez nos ateliers

 

 

 

Qu’elle est le pire pour moi ?

 

  • Absence de contact

  • Contact dénué de sentiment

  • Fuite face à ma demande

  • être abusé physiquement  

  • me sentir repoussé

  • te dégoûter.

  • Contact étouffant : rentrer dans mon espace vital

  • La violence

  • Ne pas aimer me toucher ou que je te touche