EMOTIONS (SUITE)

Travailler avec son coeur 

 

 En énergétique chinoise, on distingue : le centre du cœur : plexus cardiaque  et l’organe du cœur qui exécute les ordres du centre du cœur .

Le cœur est le maître des émotions en relation direct avec le cerveau limbique. C’est le centre des sentiments et de l’équilibre de toutes les émotions.

Il est capable de répondre à la moindre sollicitation qu’elle soit psychologique ou physiologique.

Son organe associé est l’intestin grêle. Ils sont l’équivalent du moteur et du carburant.

 

Il est lié au sens du touché (les méridiens du cœur parcourent les bras et aboutissent aux mains). Prendre quelqu'un dans ses bras (en anglais: hug) est une action du Chakra du Coeur. D'ailleurs, quand on prend quelqu'un dans ses bras, on est conscient de ce que la personne ressent à l'intérieur de son corps et elle est consciente de ce que vous sentez à l'intérieur du vôtre. Il y a un sens d'être en relation avec la personne à un niveau profond. La sensibilité à se laisser toucher indique une sensibilité du chakra du coeur.

 

 Les émotions passées y sont stockées. Guérir notre coeur guérit peu à peu notre rapport à notre passé. Ici nous pouvons nous libérer de notre passé.

 

 

 

Les émotions négatives  liées au coeur 

 

 Toute émotion excessive affecte le cœur et son organe associé : colère, rage, peur, terreur, violence, souffrance violente, pensée sombres et méchantes, attitude exubérante, dramatique, les excès, les passions, l’impatience.

 

Les qualités manifestées par le cœur

 

 Tranquillité, douceur, cohérence de la personnalité, centrage affectif, amour, intégrité, épanouissement affectif et spirituel, bon goût et raffinement, optimiste, goût pour la vie, maîtrise de l’ensemble des émotions, des sens et des pensées, sagesse. L’enthousiasme, l’amour, la joie.

Acceptation de nous-même et donc de l’autre.

Compassion : la compassion est un degré d'amour universel et inconditionnel.

Il gouverne notre humeur et la clarté de pensée.

Fraternité : nous voyons notre semblable en chaque individu. 

Etablir des relations, des liens avec des personnes proches à partir de notre cœur.

C'est le centre de la guérison, c’est lui qui travaille le plus pour opérer une guérison car le cœur transmute les énergies du plan terrestre en énergies spirituelles et celles du plan spirituelle en énergies terrestres pour les mettre au service du patient.

 

L'ouverture du centre du coeur

 

Toute vraie spiritualité commence par l'ouverture du coeur, par notre capacité à nous aimer, à aimer et à être aimé. 

L'activation de ce centre développe :

 

  # Notre sensibilité au champ énergétique est plus grande : 

 La capacité de détecter les perturbations ou maladie et donc le pouvoir de guérir qui n'est qu'une extension naturelle de notre capacité d'aimer.

  # Ce chakra a également les vertus de neutraliser ou transformer toutes les vibrations négatives.

 En effet si nous sommes vraiment centrés sur le cœur, nous renforçons le rôle protecteur de notre aura, nous ne sommes plus dans la négativité et n’attirons donc plus les énergies qui correspondent à notre état d’esprit.

  # Egalement il nous permet de transformer nos propres émotions négatives.

 Par exemple, lorsque vous ressentez une profonde tristesse, vous pouvez la libérer en l'enveloppant dans un sentiment intense d’amour ou encore en l'accueillant vraiment dans votre coeur où elle sera transformée. 

  #Nous nous libérons de nos dépendances.

  # Nous développons notre empathie : l’homme en se centrant sur son cœur peut ressentir les joies, les peines et les douleurs physiques d'autrui. Il peut appréhender ses états d’âme, ses intentions et ses pensées avec un sentiment de compréhension.

  # Nous ouvrons notre aptitude à donner : mais qu’est ce que donner ?

  # Nous développons notre aptitude à aimer, à être aimé et à s'aimer.

 Cependant ce centre n'est pas facile à éveiller totalement car notre amour se limite volontiers à notre famille, à nos amis, nos proches qui nous aiment en retour, ce qui n'est qu'un reflet de l'amour inconditionnel. 

  # Nous nous ouvrons à  l'Amour universel : 

 La fonction de ce centre est l’union par l’amour. C’est un amour véritable et inconditionnel, qui n’ existe que pour lui-même, que l’on ne peut ni posséder, ni perdre. Je t’aime et je souhaite ton bonheur, même si c’est hors de moi. Il conduit à l’amour divin, qui conduit à la découverte de la présence divine dans toute la création, à la fusion avec le noyau intime, avec le cœur de la création. Vous reconnaissez alors que toute la création vit dans votre cœur. Vous ne considérez plus alors la vie comme quelque chose de séparé de vous, mais comme faisant partie intégrante de votre propre vie. La vie devient plus intense. Pour vous aider, voyez la partie divine en chaque être de la création. Accepter chaque être comme étant sur son chemin vers la lumière à son propre niveau et à son propre rythme.

 

  # C’est la porte qui ouvre à toute vraie spiritualité.

 Si nous éveillons notre sixième et septième chakra, sans avoir ouvert notre cœur, nous sommes dans une fausse spiritualité, un concept froid et infécond. C’est le siège de la conscience de l’âme et de nos pouvoirs spirituels. C’est du cœur que nous avons accès au divin en soi. Si le centre du cœur ou encore si l’amour divin ne touche pas le cœur organe, l’homme ne peut réaliser sa vraie nature.

 

Le chakra du cœur est le point d’équilibre entre les 3 chakras inférieurs et les 3 chakras supérieurs.

 

 

 

Exercice avec le centre du coeur 

 

La Cohérence cardiaque

 Je prends le temps de compter au moins jusqu'à 5 secondes pour l'inspire  et 5 secondes pour l'expire. Quand je sens que j'ai trouvé mon rythme, je commence doucement à inspirer dans mon cœur un air doux, purificateur. A chaque inspiration, j’apporte délicatement à mon cœur une belle lumière qui vient le nettoyer profondément et à chaque expiration, je laisse partir toutes les tensions de mon cœur, toutes ces émotions négatives de notre passé. A chaque inspiration, je baigne mon cœur d’un air clarificateur, à chaque expiration, je laisse partir tout ce dont je ne veux plus. Comme si mon cœur prenait un bain d’eau agréablement chaude, qu’il se nettoyait profondément…

 

Respirer par le chakra du coeur

 Se centrer, se mettre dans les symboles qui vous viennent spontanément et laissez un rayon de soleil se poser sur votre 7ème chakra. Il descend dans le 6ème, puis 5ème et 4ème chakra. La lumière du soleil s’installe dans le centre de notre cœur et l’apaise encore plus profondément, le rend vraiment lumineux. Notre cœur se remplit comme une coupe merveilleuse. Nous respirons par le chakra de notre cœur et notre poitrine se gonfle d’amour…

Et nous prenons conscience de l’énergie de la terre… et de la terre, comme une fontaine monte une énergie d’amour très maternelle, qui vient remplir notre 1er chakra, le 2nd, le 3ème et le 4ème. L’énergie de la terre fusionne avec l’énergie du ciel dans notre centre du cœur.

A chaque inspiration, l’énergie du ciel et du soleil pénètre davantage notre cœur et à chaque expiration, l’énergie de la terre monte et nous inonde de ses bienfaits. L’énergie de la terre et du ciel fusionne dans notre cœur… C’est comme un sourire délicat et chaud dans notre cœur qui rayonne petit à petit dans tout notre corps.

Inspirez l’énergie par le chakra racine, l’expirer par le chakra du cœur

Inspirez l’énergie par le chakra du cœur, l’expirez par la couronne

Inspirez par la couronne, expirez par le cœur

Inspirez par le cœur, expirez par le chakra racine

Inspirez l’énergie par le chakra racine, l’expirer par le chakra du cœur

Respirez par le chakra du cœur aussi longtemps que vous en avez envie...

 

Chanter le Ah comme un mantra.

 Lorsque je sens mon cœur libre de tension, je laisse monter en moi le son Ah, je le chante dans ma pensée tout doucement, et petit à petit je laisse le son enfler, se former dans ma bouche, devenir murmure… comme une source en moi qui enfle qui se fait ruisseau, rivière, fleuve, océan et puis qui doucement retourne dans le silence pour mieux en récolter la force et l’énergie du fruit.

 

Méditation de l’amour universel en relation avec chacun de nos chakras

 Laissez votre cœur s’ouvrir, votre cœur est la plus belle des fleurs et cette fleur s’ouvre, cette fleur s’épanouit à chacune de vos respirations. Il n’y a pas de limite à son épanouissement, il n’y a que vos propres limites. Une à une, la fleur déploie ses pétales. Laissez vous toucher par la beauté de ses couleurs, le velouté de ses pétales, nourrissez-vous de la perfection de la fleur. Son parfum est un parfum d’amour subtil. Humez ce parfum à plein poumons. Il vous envahit, vous libère et vous allège. Votre fleur cœur est toujours plus ouverte, plus radieuse, elle irradie. Votre fleur cœur chante l’essence de vote être, chante votre âme. C’est une joie très profonde, un secret de sagesse, un état de grâce…

Et cette énergie d’amour vous la laissez doucement descendre et fusionner avec l’énergie de votre premier chakra. Votre premier chakra se pare de cette énergie guérissante de l’amour. C’est au niveau du premier chakra que nous faisons l’expérience de la fusion à un niveau physique, au niveau de la matière, c’est l’union sexuelle. Accueillez pleinement l’énergie d’amour dans ce centre… et vivez l’intensité de la fusion à ce niveau physique de votre être. Acceptez pleinement votre corps dans ce qu’il est, là, maintenant, aimez-le…

Et l’énergie d’amour inonde tranquillement votre deuxième chakra. Vous nourrissez ce chakra sacré, ce chakra de la création, qui donne la vie, qui porte l’amour en son sein… Toutes vos sensations s’affinent. Tous nos sens sens donnent et reçoivent de l’amour. La force du touché… Prendre quelqu’un dans ses bras, c’est être en relation d’amour, c’est ressentir l’autre profondément et sentir toutes nos ondes intérieures en résonner….Et la parole devient parole d’amour qui donne et fait du bien. Et vos oreilles reçoivent ses mots doux qui apaisent l’me et la nourrissent d’amour. Et le regard se fait pluie d’amour vibrante de joie que je reçois et donne. Et nous devenons conscients du parfum de l’être aimé comme un parfum céleste d’amour. Et nous goûtons la nourriture d’amour…

Alors nous accueillons l’énergie d’amour dans notre troisième chakra, centre du pouvoir. Et ce n’est pas l’amour du pouvoir que nous développons, mais bien le pouvoir de l’amour. Nous laissons s’affermir en nous le pouvoir de l’amour, qui est pouvoir de vie, pouvoir de guérisson, pouvoir d’union et de compréhension du Tout, de l’UN…

Et l’énergie de notre quatrième chakra, portée par l’énergie raffinée des trois précédents se gonfle d’amour. Comme un long et profond soupir de bien-être et de soulagement qui monte des tréfonds de notre être… Nous devenons lumière d’amour, joie, sérénité… Cette sensation d’amour devient infinie, nous touchons du plein du cœur l’amour inconditionnel. Nous devenons don, don de soi sans limite dans la paix du cœur. Nous pouvons nous dire dans la plénitude de notre cœur : « je m’aime, … je suis amour … tout est bien »…

Et cette chaude énergie de lumière d’amour emplit notre cinquième chakra. Nous la sentons palpiter, se purifier et se raffiner encore davantage. La trame de l’univers est énergie d’amour qui unit chaque être et chaque chose de la création comme un aimant puissant. Cette énergie d’amour est la base de l’univers et elle le maintient dans la cohérence et l’unité. Recevez l’amour de l’univers. Vous baignez de tout temps dans ce bain d’amour céleste, acceptez de le recevoir. L’univers vous aime. Laissez le pour une fois vous donnez la pleine mesure de son amour pour vous. A chaque inspiration, vous vous ouvrez davantage, les portes sont grandes ouvertes à la lumière, à la plénitude d’amour, vous faites tomber les cloisons, les limites . « J’inspire, je reçois l’amour. J’expire, je donne l’amour…Je reçois davantage à chaque inspiration et je donne davantage à chaque expiration. » Et les bras, le cœur grands ouverts, laissez venir à vous cette conscience : « l’univers m’aime. Dieu m’aime bien plus que je ne suis capable d’aimer».

Et cette énergie d’amour inonde délicatement votre sixième chakra. Vous avancez sur le chemin de l’amour divin avec une vision claire et calme. Votre mental se met entièrement au service de votre cœur, votre mental est remis à sa place et il devient un serviteur attentif, efficace et humble. Vous recevez toute la réalité comme étant juste et parfaite, comme étant la manifestation matérielle de l’amour…Et vous laissez venir « je vois l’amour en toute chose et en chaque être. »

Et votre septième chakra vibre doucement en accueillant toutes les énergies d’amour de plus en plus subtiles qui deviennent une. Dans cet espace, la plus merveilleuse des fleurs, un lotus à 1000 pétales exhale son parfum d’amour universel. Vous vivez votre essence pure qui est essence de la création même. Vous vivez le divin en vous, en chaque être, chaque chose. Il n’y a plus de séparation. Vous vivez le Un dans une communion sans cesse renouvelée avec tout qui est… à la source même de ce qui est… sans début, sans fin. Vous vivez la Présence. Présence à ce qui est infiniment… « Je suis Dieu »…

 

Puis nous libérons le mouvement comme pour entrer dans la danse de la vie et à notre rythme, nous allons donner un acte d’amour. Prenez une personne dans vos bras, étreignez-la, bercez-la avec beaucoup d’amour. Ou laissez venir à vous l’idée d’un autre acte d’amour que vous vous engagez à réaliser.

 

COMPRENDRE MES BESOINS 

De quoi ai-je besoin pour me sentir bien ? Voilà ce que nous allons chercher ensemble. Les besoins sont quelque chose d’essentiel. Ils sont les forces internes qui poussent l’être humain à aller dans l'action : à agir et interagir.

Les besoins se manifestent le plus souvent par nos émotions.

Si  les sensations physiques sont essentielles pour savoir ce qui est agréable ou non physiquement pour soi, nos émotions sont également essentielles pour apprendre à mieux connaître nos besoins fondamentaux. En réalité, chaque émotion négative cache un besoin insatisfait.

Travailler sur les besoins c’est apprendre à décrypter le langage de nos émotions. Derrière chaque émotion se cache un besoin insatisfait.

Liste de besoins possibles : reconnaissance, appartenance, compréhension, confiance, amour, tendresse, écoute, soutien, partage,  contrôle, sécurité, protection, stabilité, propriété, maîtrise, affectivité, recevoir, donner, réalisation de soi, liberté, estime de soi, sentiment d’être utile, générosité, autonomie, tolérance, acceptation, estime de soi, harmonie, paix…

   a) Prenez le temps de lire la liste  de quelques besoins et de sélectionner ceux qui vous semble les plus nécessaires ou           importants pour vous. 

   b) Garder uniquement les trois besoins les plus importants pour vous.

Trois façons de faire  pour se donner ce dont on a besoin
  1. Programmer le besoin (soin du deuxième degré Reiki) : Créer une affirmation positive et utiliser le soin de reprogrammation.

  2. Se relier à l’égrégore du besoin à l'aide du symbole HSZSN ou simplement par votre intention et accueillez autant que vous en avez envie l'énergie du  besoin nécessaire. 

  3. En sophrologie, Inspirer le besoin qui vous est nécessaire et soufflez le doucement pour chaque partie de votre corps. Laissez l'énergie de ce besoin remplir chaque espace en vous et ressentez-le vraiment

Apprendre à s'aimer

 

Apprendre à s'occuper de soi est un pas de plus pour apprendre à s'aimer. Et si tout simplement nous aprenions à nous occuper de nous-même, si nous prenions le temps de nous faire du bien, de répondre à nos besoins essentiels. 

A ce titre, je vous invite à réfléchir à ce qui vous ferait du bien à différents moments de votre journée ou de votre vie et à complèter la liste suivante. 

Qu’est-ce qui me ferait du bien, au réveil ?

 

Par exemple : 

  • Je pense positivement à moi, à ma journée.

  • Je médite

Qu’est-ce qui me ferait du bien, au lever ?

Par exemple : 

  • Je m’étire copieusement.

  • Je me prépare à voir la vie avec toute ma bienveillance.

Qu’est-ce qui me ferait du bien, au petit-déjeuner ?

 

Par exemple : 

  • Je m’interroge pour savoir ce que j’ai besoin de manger.

  • Je mets de la musique douce.

Qu’est-ce qui me ferait du bien, pendant que je me lave ?

 

Par exemple : 

  • Je laisse l’eau couler à la température que j’aime

  • J’imagine qu’elle me purifie profondément.

Comment m'habiller pour me faire du bien ?

 

Par exemple : 

  • Je choisis les formes, les textures et les couleurs qui me font du bien à ce moment-là.

 

Qu’est-ce qui me ferait du bien, pour la matinée ?

Par exemple, je peux décider :

. Dès que je prends conscience que je me stresse, je respire profondément.

 

Qu’est-ce qui me ferait du bien pendant la pause de midi ?

 

Par exemple : 

  • Je prends une réelle pause.

  • Je mange en conscience.

  • Je fais une micro sieste

 

Qu’est-ce qui me ferait du bien, pour l’après-midi ?

Par exemple : 

  • Je suis attentive à mes besoins.

  • Je m’octroie au moins une pause.

 

Qu’est-ce qui me ferait du bien, pour la soirée ?

 

Par exemple : 

  • Je prévois de faire quelque chose que j’aime.

  • Je prends du temps avec les personnes qui me sont chères.

 

Qu’est-ce qui me ferait du bien, pour le repas du soir ?

Par exemple : 

  • Je prends le temps de profiter de ceux avec qui j’ai la chance de partager mon repas.

 

Qu’est-ce qui me ferait du bien, pour la nuit ?

 

Par exemple : 

  • Je fais le bilan de ma journée.

  • Je laisse monter en moi un sentiment de reconnaissance pour ma journée.

  • Je me visualise entrain de dormir d’un sommeil réparateur et me réveiller pleine d’énergie et de bonne humeur.

 Une fois la liste remplie, prenez le temps de vous visualiser entrain de vous faire du bien. Décidez de mettre en place quelques éléments de votre liste dans votre vie de tous les jours.  

 

Et si mes défauts étaient des qualités en excès?

 

Aujourd'hui je vous invite à comprendre que vos défauts sont d'abord des qualités. Commencez par vous munir d'un papier et d'un crayon et faites l'exercice suivant : 

 

Phase 1 : Je vous invite à prendre conscience de ce que vous pensez être des défauts pour vous. Faites en une petite liste...

 

Phase 2 : imaginez maintenant que chacun de vos défauts ne peuvent exister que parce que vous avez au préalable des qualités et  qu’une qualité en excès peut devenir un défaut. Une personne qui développe trop de tolérance peut par exemple avoir du mal à se faire respecter. Il faut la juste dose d’une qualité pour qu’elle ne devienne pas un défaut. Donc cherchez les qualités de vos défauts dans la petite liste inclus à la fin de cet exercice pour vous aider.

 

Phase 3 : ramener au juste équilibre les qualités qui ont créé vos défauts. Célébrez vos qualités. 

 

 

  Défauts  : Qualités possibles cachés derrière le défaut

 

Agressif : Actif, esprit d’initiative,  sait se défendre, se protéger

 

Ambitieux : Innove pour faire mieux, tire vers le haut, sens de la compétition

 

Anxieux, angoissé : Sait réfléchir à l’avenir et anticiper, sait  évaluer les risques à courir, prévoyant

 

Autoritaire : Personne carrée, responsable, volontaire

 

Avare, radin : Sait thésauriser, conserver, organiser, classer…

 

Bavard : Convivialité, doué pour créer des relations.  Personne  extravertie, divertissante. Confiance dans les autres, sait c                                         partager, donner.

 

Boudeur : Sait manifester ses émotions. A besoin de comprendre.

Boulimie : Profondeur, recherche du sens profonde de la vie, qualité de compensation                                                                                                                                                               

Complexé : Tendre, délicat, attentionné, serviable, force tranquille.

 

Confiance, manque de confiance : Capacité de remise en question, personne qui cherche à progresser, à l’écoute  d’elle-                                                                                         même, souvent développe de l’humilité.

 

Colérique  : Passionné, sens de la justice, déterminé, proche de ses émotions, vif, franc, sait mettre des limites, capable de se                                       défendre…

Curiosité : Vouloir apprendre, savoir

 

Manque de curiosité : Acceptation de ce qui est. Se pose peu de question.

Dépendant : Personne serviable, aimable, complaisante,

Désordonné : Fantaisie, forme de créativité, multitâche, peut faire plusieurs choses à la fois, finalement sur-organisée, peut                                               savoir lâcher-prise…

 

Effacé : Sens de la discrétion, respect de l’autre, sens de l’écoute, qualité d’intériorisation 

Egoïsme : Capable de s’aimer, sait privilégier son but personnel, sait se faire plaisir,

                   autonome, indépendant.

Emotif, sensibilité : Empathie, compassion, présent à l’autre, attentif, humain

Envieux : Personne qui sait observer, comparer, pleine de vie, et d’envie…

      

Gaffeur : Personne franche et entière. Sait dissiper les malentendus, faire rire. Ne cache pas et ne triche pas.

 

Hésitant, pas de sens de la répartie : Personne réfléchie, personne capable de synthèse plus que d’analyse.

 

Honte, honteuse : Savoir se remettre en question, savoir prendre de la distance et s’auto-analyser.

 

Impatient : Spontanéité, personne vive, qui va droit au but, acteur de changement ;réactif, rapide, optimise le temps

 

Impulsif : Dynamisme, ose prendre des risques et des initiatives, spontanéité, désir de se battre et d’aller de l’avant.

 

Indiscret : Besoin d’apprendre, de savoir, curiosité.

 

Insatisfait : Etre de désir, plein de vie, qui avance.

 

Instable : Rien n’est acquis, qualité d’adaptation, de remise en  question, en mouvement, fluidité, toujours en recherche

 

Maniaque : Rigoureux, exigent, travail bien fait, sens du détail, excellent vérificateur

 

Naïf : Permet de lever les ambiguïtés par ses questions. Oblige son interlocuteur à être pédagogue.

 

Orgueilleux : Désir d’autonomie, de compétition, cherche l’excellence, à être irréprochable, ambitieux, entreprenant

 

Paresseux : Conciliant, tolérant, humour, zen, patient, stable et gentillesse, sait déléguer, sait apprécier le temps qui passe.

 

Perfectionniste : Réalise son travail dans l’excellence, et pousse les autres à se surpasser, persévérant, sait s’auto-critiquer.

 

Possessif : Sait protéger les siens et s’occuper des autres. A  de l’amour…

Rancunier : Mémoire, persévérance, tenace, personne investie, qui ne lâche pas, loyal

Routinière, peur du changement : Aime la stabilité, respect des conventions et des lois, sait apprécier ce qui est

 

Susceptible : Sensible, personne qui s’investit, se donne à fond, amour du bien faire…

 

Tête en l’air : Rêveur, créatif, regard neuf parfois visionnaire, multitâches…

 

Timide : Plus à l’écoute, sait prendre de la distance, objectif, attentif, autonome, discret, observateur.

 

Vanité : Aime plaire. A besoin de plein, de complétude, pouvoir de séduction, besoin d’être aimé.

 

J'apprends à chaque instant à choisir ce qui me fait du bien

J'apprends à aimer tout de moi et surtout ce que je n'aime pas

Besoin de calme ?

Je pars dans la nature me ressourcer...

Comment je me sens si je sais que chacun de mes défauts sont en réalité des qualités? 

Qu'est ce que l'ombre en soi?

 

Nous créons notre propre réalité. Or si nous en sommes bien conscients lorsque des événements positifs nous arrivent, lorsque les mêmes événements sont négatifs nous avons tendance à rejeter la responsabilité sur les autres ou encore à invoquer la malchance...

 

C’est à ce moment là que nous pouvons penser à notre propre ombre. Elle est la partie cachée de nous-même que nous avons refoulé et qui est composée de nos peurs, de nos colères, désirs que nous jugeons illicites, actes ratés, culpabilité, amertume... Cette ombre est profondément installée dans notre inconscient et fait partie de notre identité profonde. Bien-sûr que notre conscience crée notre réalité. Mais notre inconscient également.

 

Et dans notre inconscient l’ombre joue un rôle important.

 

Quand travailler sur notre ombre ?

·         Après avoir vécu des événements négatifs lorsque nous ne comprenons pas pourquoi nous avons créé ces situations : accidents …

·         Quand nous rejetons notre responsabilité sur autrui

·         Lorsque nous ressentons des aversions incompréhensibles vis-à-vis d’autrui

·         Puis de temps en temps, comme un nettoyage de printemps par exemple…

 

Travailler sur son ombre va nous permettre de gagner en liberté pour pouvoir nous accomplir, pour devenir la personne que nous désirons être. L’ombre a un rapport direct avec ce que nous n’aimons pas et refusons en nous. Par exemple, bien souvent nous refoulons nos colères et allons nourrir par le même fait notre propre ombre ou encore lorsque nous ne supportons pas une action de la part d’autrui et que nous oublions que l’autre est notre propre miroir.

 

Comment travailler sur notre ombre ?

 

  •         Prendre conscience de notre ombre et l’accepter

  •         Communiquer avec elle (rêve éveillé de l’ombre par exemple)

  •         Puis faire un soin en utilisant l’interrogation du subconscient et vous laissez guider.